Reconduction de la Convention Académie de Bordeaux – AMHITEL

Publié le par Benat

    convention1                                                                                                                    

Grand événement le 13 mars 2013 au Musée des Télécoms : L’AMHITEL recevait le Recteur de l’Académie de Bordeaux pour le renouvellement de la Convention.

M. Jean Louis Nembrini était accompagné de ses proches collaborateurs et de plusieurs personnalités dont Mme Cocula, vice présidente du Conseil Régional.

M.Jean Poufet Président de l’AMHITEL après avoir souhaité la bienvenue aux visiteurs a rappelé les grandes étapes de l’histoire des Télécoms et a invité l’assemblée à une visite guidée du Musée.

But de la Convention de partenariat: développer les échanges entre l’AMHITEL et les établissements scolaires de l’Académie de Bordeaux et les services de l’action culturelle du Rectorat, en particulier dans le domaine du patrimoine industriel et historique.


convention2

Acceuil des personnalités

 

But de la Convention de partenariat : développer les échanges entre l’AMHITEL et les établissements scolaires de l’Académie de Bordeaux et les services de l’action culturelle du Rectorat, en particulier dans le domaine du patrimoine industriel et historique.

La précédente convention avait été signée en 2007.

 

convention3Discours trés remarqué du recteur

 


Durant les trois prochaines années les signataires s’engagent à mener à bien des actions conjointes.Ces actions pourront prendre la forme d’ateliers scientifiques et techniques, d’accueil de classes, de stages de diffusion de la culture scientifique et technique, d’animations scientifiques et techniques sur le patrimoine industriel et historique, d’expositions.

Après un discours de M. le Recteur sur les thèmes de la communication dans nos sociétés en mouvement s’est déroulée la signature de la Convention devant un public très attentif et intéressé.

La manifestation a été suivie d’un apéritif très convivial.

 

convention4

Le moment historique de la signature

Commenter cet article